LA JEUNE FABRIQUE

LA JEUNE FABRIQUE

L’accompagnement des jeunes équipes artistiques en voie de professionnalisation est un axe fort du nouveau projet du Théâtre de la Croix-Rousse. C’est dans cette optique que le TXR a créé La Jeune Fabrique. Ce dispositif d’insertion professionnelle créé suite à une année 2020 particulièrement difficile pour le secteur, reste pertinent au regard des enjeux que représente cette période charnière du début de carrière.

Sous le regard bienveillant de Johanny Bert, l’objectif est de permettre à ces artistes au début de leur parcours professionnel d’affiner l’approche de leur métier, d’en explorer les multiples facettes, et de découvrir de l’intérieur le fonctionnement d’un théâtre. C’est aussi l’occasion pour les spectateur·ices de suivre au long cours l’éclosion de personnalités artistiques fortes, dans les créations du TXR, ainsi que des actions culturelles. La Jeune Fabrique assure leur statut d’intermittent·es du spectacle à ces jeunes artistes, puisque le TXR les embauche pour différents projets durant quatre mois par saison, sur au moins deux saisons. De plus, il leur assure une mise en réseau avec des professionnel·les reconnu·es (metteur·euses en scène, auteur·ices, créateur·ices techniques, programmateur·ices, etc.) et nous accompagnons le développement de leur projets personnels par des périodes de résidences et de présentation de maquettes.

Les comédien·nes de la Jeune Fabrique

Le processus de sélection s’est déroulé en deux tours. Face à un jury composé de Johanny Bert, Courtney Geraghty et les metteuses en scène Ambre Kahan et Ludmilla Dabo, 18 comédien·nes ont été reçu·es et auditioné·es. À la suite de quoi, ont été sélectionné trois jeunes interprètes, toustes récemment diplômé·es de l’École de la Comédie de Saint Étienne. L’audition était ouverte aux étudiant·es d’écoles supérieures d’art dramatique et conservatoires de la région.

Yohann-Hicham Boutahar

Après une formation littéraire en Hypokhâgne/Khâgne, Yohann-Hicham se forme au Conservatoire du 14e arrondissement, auprès de l’association 1000 visages et au sein de la classe Égalité des Chances de la MC93. Il intègre en 2017 l’École de la Comédie de Saint-Étienne. Depuis sa sortie, il travaille au théâtre avec Julie Deliquet, Tamara Al Saadi, Jules Bisson, Johanny Bert, Ambre Kahan, Aurélie Van Den Daele, Ludmilla Dabo, David Lescot, Jeanne Lazar ou encore Leah Lapiower, et au cinéma avec Mathilde Chavanne et Patricia Mazuy. Il assiste à la mise en scène Jean-René Lemoine et Bogdan Kikena avant d’écrire et de mettre en scène ses propres spectacles.

George Cizeron

Stéphanois d’origine, George Cizeron intègre l’école de la Comédie de Saint-Étienne en 2015. À sa sortie, il travaille notamment avec Fabrice Murgia et Julie Deliquet. En parallèle, il prend part aux créations du Collectif Fléau social, collectif qui travaille horizontalement par la recherche au plateau, mais aussi par l’écriture en réseau et le réemploi de matière documentaire, majoritairement queer/LGBTQI+. En parallèle des activités théâtrales, George développe des projets d’écriture et de cinéma.

Elise Martin

Après une formation au Conservatoire de Grenoble, elle intègre en 2017 l’école de la Comédie de Saint Étienne. À sa sortie, elle est interprète pour Julie Deliquet dans Un Conte de Noël d’après Arnaud Desplechin.
Elle joue et participe à l’écriture collective de Brûlé.es de Tamara Al Saadi.
En 2021 elle intègre la Jeune Fabrique, la jeune troupe du Théâtre de la Croix-Rousse. Elle joue dans Feu Sacré, un feuilleton théâtral en trois saisons écrit par David Lescot et mis en scène par Ludmilla Dabo, Ambre Kahan et Aurélie Van Den Daele.
Elle est comédienne-marionnetiste dans La (Nouvelle) Ronde de Johanny Bert.

La Jeune Fabrique au plateau

Feu Sacré

Entre le 18 mai et le 17 juin 2021, le public a pu rencontrer la Jeune Fabrique dans Feu sacré, un feuilleton théâtral en trois épisode écrit par David Lescot. Cette production déléguée est accompagnée de bout en bout par le Théâtre de la Croix-Rousse. Chaque épisode est répété et créé au TXR pour trois représentations à deux semaines d’intervalle, à la manière d’une série télévisée.

Feu sacré nous plonge au coeur des destinées de trois ami·es qui nourrissent, à l’aube de leurs 25 ans, le même rêve : être comédien·nes. Iels se promettent de toujours travailler ensemble, sans laisser la moindre histoire d’amour s’inflitrer dans leur groupe.
Mais la vie et le temps défont les promesses, déroutent les destins, transforment les rêves et les amitiés… C’est ce que l’on observe tout au long de cette série théâtrale en trois « saisons » qui s’étire sur trois décennies de la vie de ces personnages (20 ans, 30 ans puis 40 ans) et qui raconte la force des liens d’amitié malgré les différents chemins empruntés et les déroutes. Une production très originale, à la fois haletante et attachante.

La (Nouvelle) Ronde

Les comédien·nes de la Jeune Fabrique ont eu l’occasion de participer au travail de Johanny Bert, l’artiste associé du TXR, présenté le 12 octobre 2022 : La (Nouvelle) Ronde. Ce spectacle pose un regard sensible et joyeux sur les pratiques sexuelles et amoureuses parfois considérées comme « hors normes ». Johanny Bert s’inspire de La Ronde d’Arthur Schnitzler, pièce censurée en 1887 pour son traitement sulfureux des relations érotiques. Il en propose une réécriture complète confiée à Yann Verburgh, à partir de la structure initiale : des histoires entrelacées où chaque personne vit une rencontre intime avec la suivante.
Les personnages seront incarnés par des marionettes au réalisme troublant, manipulées à la vue par une équipe de six acteur·ices ( dont les trois membres de la Jeune Fabrique).

Le travail de manipulation de marionnettes s’est réparti entre un atelier en décembre 2021 et plusieurs sessions de répétitions en juin 2022.

Les créations de la Jeune Fabrique en 2024

  • À CEUX QUI DOUTENT
    10 → 13 janvier 2024
    Yohann-Hicham Boutahar / La Jeune Fabrique
  • QU’IMPORTE LE DÉPEÇAGE
    30 → 3 février 2024
    pour toustes dès 15 ans
    Fléau social
  • BUSTER, MY LOVE
    14 → 16 mai 2024
    Elise Martin & Sarah Delaby-Rochette