Place

04 › 07 mai 2021

Place

théâtre témoignage Tamara Al Saadi
Tamara Al Saadi, autrice et metteur en scène, a décidé de raconter son histoire, celle d’un exil forcé puis d’une assimilation, sous la forme d’une autofiction. Sur le plateau, elle représente l’espace mental de son personnage, Yasmine, au moment où celle-ci est soudain atteinte de l’incapacité de lire.

04 › 07 mai 2021

mar 04 ›  20h
mer 05 ›  20h
jeu 06 ›  20h
ven 07 ›  20h
Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle
 1h30

« Je suis née à Bagdad. Quelques années après la guerre Iran-Irak, ma famille et moi, sommes parties en vacances en France. La première guerre du Golfe a éclaté, les frontières se sont fermées, nous ne pouvions plus rentrer, alors nous sommes restés. En attendant… » 

Tamara Al Saadi, autrice et metteur en scène, a décidé de raconter son histoire, celle d’un exil forcé puis d’une assimilation, sous la forme d’une autofiction. Sur le plateau, elle représente l’espace mental de son personnage, Yasmine, au moment où celle-ci est soudain atteinte de l’incapacité de lire. S’ensuit une étonnante thérapie qui fait surgir son identité double : Yasmine l’Occidentale retrouve Yasmine l’Irakienne, sa famille et ses traumatismes. Les deux « moi » se disputent dans une série de scènes tragi-comiques menées à un rythme d’enfer par une bande de comédiens formidables.

Place nous fait vivre le parcours du combattant de ceux qui doivent s’assimiler en France, avec humour.

distribution, production

texte et mise en scène Tamara Al Saadi | avec David Chausse, Yasmine Nadifi, Françoise Thuriès, Roland Timsit, Ismaël Tifouche Nieto, Marie Tirmont, Mayya Sanbar et un enfant | collaboration artistique Justine Bachelet, Kristina Chaumont | chorégraphie Sonia Al Khadir | scénographie Alix Boillot | lumières Nicolas Marie | son Fabio Meschini | conception technique Jennifer Montesantos | costumes Pétronille Salomé

production : Compagnie La Base
coproduction : La Comédie de Saint-Étienne – CDN, Espace Culturel André Malraux  – Le Kremlin-Bicêtre
soutiens Théâtre de Chelles, SPEDIDAM

Lauréat du Prix Impatience 2018 et du Prix des Lycéens Impatience 2018

avis presse

Jamais à sa place. Cela pourrait être tragique mais Tamara Al Saadi a une puissance de vie qui emporte le respect et donne de la joie.
Marina Da Silva, L’Humanité
En dédoublant son personnage principal — sa part irakienne, sa part française — Tamara Al Saadi a su incarner avec tendresse les regrets, remords et désirs que porte toute tentative d’intégration à une autre culture que la sienne.
Fabienne Pascaud, Télérama
Dans cette pièce autobiographique, la metteuse en scène franco-irakienne raconte “l’histoire d’une quête, d’un moment où l’on peut nommer ce à quoi on appartient […] jusqu’à retourner contre soi des mécanismes de domination”.
Le Courrier de l’Atlas

biographie

Tamara Al Saadi Après une licence de Sciences-Politiques, Tamara est formée au métier de comédienne à l’École du Jeu. À sa sortie, elle écrit et met en scène Chrysalide mais aussi Pièce d’Identité et J’espère qu’on sera mieux demain. En tant que comédienne, elle joue sous la direction de Roland Timsit, Marie-Christine Mazzola, Camille Davin, Clio Van de Walle, Jean-Marie Russo et Brice Cousin… Parallèlement, elle rencontre Arnaud Meunier qui lui propose de participer à la mise en lecture du Tigre du Bengale au Zoo de Bagdad et joue le rôle de Jacky dans sa mise en scène de Fore !, ce qui la conduit à rejoindre l’Ensemble Artistique de la Comédie de Saint-Étienne. D’autre part, elle est admise en Master d’expérimentations en Arts et politique à Sciences-Po Paris (SPEAP), sous la direction de Bruno Latour puis est invitée à intégrer son comité pédagogique. Par ailleurs, avec Mayya Sanbar, elle collabore avec la compagnie La Base et est conviée par de nombreuses structures dont Citoyenneté Jeunesse à diriger des ateliers sur la question de «l’image de soi» via la création théâtrale. En 2018, elle remporte le prix du Jury et le prix des Lycéens du Festival Impatience pour Place dont elle signe l’écriture et la mise en scène. Pour la saison 19/20, elle tient le rôle de Cunégonde dans Candide mis en scène par Arnaud Meunier.

en écho

  • bord de scène
    mercredi 05 mai à l’issue de la représentation
  • vous aimerez aussi

  • Le Quai de Ouistreham
    En quête d'un CDI.
    06 › 10 octobre 2020
    théâtre
  • Désirer tant
    Olga, entre passé et présent.
    17 › 20 novembre 2020
    théâtre
  • Immortels
    Après la violence, l’éternel retour de la normalité.
    18 › 20 mars 2021
    théâtre
  • 04 › 07 mai 2021
    mar 04 › 
    mer 05 › 
    jeu 06 › 
    ven 07 › 
    Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle

      1h30

    tarifs

    forfaits X-Rousse
    tarifs dégressifs dès 2 spectacles
    places à l'unité
    de 5 à 27€ la place
    tous nos tarifs
    espace presse