Navigation

L'Edito

  

2012 / 2013

La Belle Saison c’est d’abord le plaisir de la rencontre avec le public

D’un directeur à l’autre, d’une saison à l’autre, le public reste attaché à la Croix Rousse. C’est le bel héritage de Philippe Faure qui laisse un public enthousiaste et curieux. Celui-ci n’a pas boudé son plaisir et le nouveau projet de marier le théâtre avec la musique a d’ores et déjà conquis un grand nombre de spectateurs restés fidèles au lieu ou nouveaux venus.

Du théâtre avec de la musique , parce que ces deux énergies et ces deux émotions donnent des mélanges inédits. Il en sera donc question sous toutes les formes, avec de l’opéra (l’œuvre rare de Viktor Ullmann et une création en France de Kurt Weill ) du théâtre musical (Ô Carmen, Cocorico), une revue (La Sublime Revanche). Et bien sûr de la comédie musicale. Jean Lacornerie poursuit avec sa troupe d’acteur/chanteur/danseurs un travail de redécouverte du grand répertoire de Broadway dans ce théâtre si semblable à ses cousins américains.

Des spectacles musicaux aussi pour le jeune public , c’est en passe de devenir la spécificité de la Croix–Rousse, avec les meilleurs ensembles de la région : Percussions Claviers de Lyon, Quatuor Debussy, Maîtrise de l’Opéra de Lyon lancée elle aussi dans la comédie musicale (une création en France de Rodgers & Hammerstein)

Et puis une nouveauté pour cette nouvelle saison : une semaine de festival consacré à la voix avec des artistes, comédiens et chanteurs (de Laurent Naouri à Anne Sylvestre…) qui traversent les frontières des genres, ce sera « Voix de Saison  » au mois d’Avril.

La Belle Saison, c’est une façon d’affirmer le plaisir au théâtre, le plaisir de jouer pour les acteurs, d’exister plus fort sur un plateau. Un plaisir hautement communicatif quand ils s’appellent Marcial Di Fonzo Bo, François Chattot, Florence Pelly, Olivier Martin Salvan, Abdelwaheb Sefsaf ou encore toute la bande de la compagnie Air de Lune. Cette jubilation du jeu dans tous ses états est sans doute le fil rouge dans cette programmation, même si elle évoquera à plusieurs reprises des moments noirs de notre histoire.

C’est le plaisir de retrouver des équipes d’une saison à l’autre comme celles de Jean Michel Rabeux, Jean Bellorini et Guy Pierre Couleau tout comme celles qui travaillent dans notre région, Emilie Valantin, Claude Brozzoni et Richard Brunel.

Plaisir de relire les classiques (Shakespeare, Molière, Marivaux et Brecht) avec des points de vue nouveaux comme celui de l’argentin Daniel Veronese sur La Mouette de Tchekhov. Plaisir de la langue, comme celle de Rabelais. Plaisir de découvrir de nouveaux textes et de nouveaux auteurs (Rafael Spregelburd, Jean Charles Masséra). La Croix-Rousse est un théâtre de création qui fait aussi confiance à de nouvelles équipes (Nadia Vonderheyden, Morgane Arbez).

La Croix-Rousse est également un lieu d’échange avec  les autres acteurs de l’agglomération lyonnaise : la biennale de la danse pour la création de Yuval Pick, les Subsistances pour le festival de musique d’aujourd’hui « Aire de jeu » et La villa Gillet pour une nouvelle série de débat sur les causes communes. La Belle Saison se veut aussi optimiste que lucide.

Jean Lacornerie et Anne Meillon

agenda

à l'affiche

mercredi 19 septembre 21h réserver
jeudi 20 septembre 21h réserver

bientôt

mardi 02 octobre 20h réserver
mercredi 03 octobre 20h réserver
jeudi 04 octobre 20h réserver
vendredi 05 octobre 20h réserver
Chargement en cours...



Rester informé de l'actu du théâtre ?