James Baldwin / Nina Simone

19 › 22 novembre

James Baldwin / Nina Simone

théâtre Kevin Keiss / Élise Vigier / David Lescot

19 › 22 novembre

mar 19 ›  19h30
mer 20 ›  19h30
jeu 21 ›  19h30
ven 22 ›  19h30
Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle
 2h30 env. entracte compris
en création

Portraits croisés de deux héros de la lutte pour les droits civiques.

Baldwin-Avedon: entretiens imaginaires

« Un portrait n’est pas une amabilité mais une opinion » , déclarait Richard Avedon. On ne s’attendait pas à ce qu’en 1963, l’enfant chéri de la mode s’embarque dans une odyssée photographique avec l’écrivain James Baldwin. L’un est blanc et juif, l’autre noir et homosexuel. Tous deux sont américains et portent sur les États-Unis un regard qui n’élude pas la douleur, un regard amoureux, d’une clairvoyante lucidité. Élise Vigier imagine un dialogue en superposant leurs voix à celles des acteurs Marcial Di Fonzo Bo et Jean-Christophe Folly. Se dessine alors une carte de l’intime et du politique.

Portrait de Ludmilla en Nina Simone

La chanteuse et pianiste Nina Simone est née dans une famille pauvre de Caroline du Nord en 1933. Elle aurait pu devenir concertiste classique mais elle était noire. Elle portera toute sa vie le deuil de ce destin. David Lescot dresse d’elle un portrait théâtral et musical. Sur scène, à la guitare, il donne la réplique à Ludmilla Dabo, actrice et chanteuse, nourrie au biberon du blues, du jazz et de la soul. La vie de Ludmilla se mêle à celle de Nina pour ce portrait plein d’humour, de tendresse face à la violence.

distribution / production

1ère partie Baldwin-Avedon: entretiens imaginaires | texte Kevin Keiss et Élise Vigier | mise en scène Élise Vigier | avec Marcial Di Fonzo Bo et Jean-Christophe Folly | 2e partie Portrait de Ludmilla en Nina Simone | texte et mise en scène David Lescot | avec Ludmilla Dabo et David Lescot

production: Comédie de Caen – CDN de Normandie | coproduction (2e partie): Compagnie du Kaïros

avis presse

Portrait de Ludmilla en Nina Simone

Un spectacle comme cet auteur-metteur-en-scène-musicien sait en offrir : vivant, joyeux et fin où la musique en dit autant que les mots.
Le Monde – Fabienne Darge
C’est un portrait en miroir que nous propose David Lescot. Celui de Nina Simone et Ludmilla Dabo. Deux femmes noires dont le destin tressé est une sacrée leçon de vie.
L’Humanité – Marie-José Sirach
Plus politique qu’il n’y paraît, ce spectacle économe est emblématique de ce dont le théâtre est capable lorsqu’il conjugue éthique et esthétique.
Télérama Sortir – Joëlle Gayot
Ludmilla Dabo habite littéralement la scène et le coffre de sa voix semble repousser les murs de la salle  .
Transfuge – Alice Archimbaud

Baldwin-Avedon: entretiens imaginaires

Un spectacle court dans sa forme et dense dans son propose qui dénonce la violence intime et sociale engendrée par la haine raciale
Scène Web
Une manière de rappeler que les icones sont aussi des hommes qui ont vécu et que nous sommes tous, peu ou prou, et en fin de compte, aux prises avec les mêmes questions dont les plus saillantes sont toujours l’amour et la mort
I/O Gazette

en écho

  • bord de scène
    mercredi 20 novembre à l’issue de la représentation
  • réserver
    19 › 22 novembre
    mar 19 › 
    mer 20 › 
    jeu 21 › 
    ven 22 › 
    Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle

      2h30 env. entracte compris

    tarifs

    forfaits Croix-Rousse
    tarifs dégressifs dès 2 spectacles de 5 à 23€ la place
    places à l'unité
    de 5 à 27€ la place
    pass 15/15
    15€ mon pass puis 15€ mes places
    détails des tarifs
    Espace presse