Amitié

13 › 17 octobre 2020

Amitié

road-trip théâtral d'après Pier Paolo Pasolini & Eduardo De Filippo / Irène Bonnaud
Eduardo, Roi mage de son état, tente de suivre l’étoile qui le conduira à Bethléem, mais les rencontres faites en chemin font qu’à son arrivée le Christ est mort depuis longtemps. Ce récit, qui pourrait s’apparenter à un conte ou une fable picaresque, est l’esquisse du scénario d’un film que Pier Paolo Pasolini ne tournera jamais puisqu’il fut assassiné avant la réalisation de ce projet.

13 › 17 octobre 2020

mar 13 ›  20h
mer 14 ›  20h
jeu 15 ›  20h
ven 16 ›  20h
sam 17 ›  19h30
Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle
 1h30

Eduardo, Roi mage de son état, tente de suivre l’étoile qui le conduira à Bethléem, mais les rencontres faites en chemin font qu’à son arrivée le Christ est mort depuis longtemps.

Ce récit, qui pourrait s’apparenter à un conte ou une fable picaresque, est l’esquisse du scénario d’un film que Pier Paolo Pasolini ne tournera jamais puisqu’il fut assassiné avant la réalisation de ce projet. Il avait prévu d’y associer Eduardo De Filippo, son ami dramaturge et comédien. Pour Pasolini, Eduardo représentait une tradition artisanale, celle de la comédie napolitaine, une forme de résistance au nivellement général par la télévision et la société de consommation.

Irène Bonnaud porte au théâtre, avec trois comédiens d’exception, ce qui devait devenir au cinéma un road-movie philosophique en y insérant des fragments de pièces d’Eduardo De Filippo. « Un art pauvre avec des costumes rapiécés mais propres », voilà le théâtre que voulait Pasolini et dont Irène Bonnaud fait une réussite.

distribution, production

textes Eduardo De Filippo traduit par Emanuela Pace, Pier Paolo Pasolini traduit par Hervé Joubert-Laurencin et Davide Luglio | mise en scène Irène Bonnaud | avec François Chattot, Jacques Mazeran et Martine Schambacher | lumières et régie générale Daniel Lévy | costumes Nathalie Prats | assistanat à la mise en scène Katell Borvon

production : Festival d’Avignon
coproduction : Châteauvallon – SN, CDN Besançon Franche-Comté, CDN de Tours – Théâtre Olympia, Théâtre sortieOuest – EPIC Hérault Culture, CCAS Les Activités Sociales de l’énergie, Espace des Arts – SN de Chalon-sur-Saône
résidence : Lilas en Scène
remerciements : Arnaud Churin, Gian Luca Farinelli, Alain Gravier

Spectacle créé le 5 juillet 2019 lors de la 73è édition du Festival d’Avignon

avis presse

Trois acteurs d’envergure, François Chattot, Jacques Mazeran, Martine Schambacher. Trois « mages » du théâtre dont l’inépuisable inventivité sied parfaitement à ce road-movie comico-métaphysique.
Hugues Le Tanneur, Les Mots de minuit

biographie

Irène Bonnaud Après des études en France et en Allemagne, elle crée son premier spectacle aux Subsistances à Lyon et signe des mises en scène remarquées au Théâtre Vidy-Lausanne. Metteuse en scène associée au Théâtre Dijon-Bourgogne, elle assure la création française de Music hall 56 / The Entertainer de John Osborne, puis met en scène Le Prince travesti de Marivaux et La Charrue et les étoiles de Sean O’Casey. À l’invitation de Stuart Seide, elle est artiste associée au Théâtre du Nord à Lille, où elle a créé Retour à Argos sur la situation des migrants à Calais, et Conversation en Sicile d’après Elio Vittorini. Elle a été metteuse en scène associée au Centre Dramatique National de Besançon Franche-Comté pendant la saison 15/16. Elle dirige la troupe de la Comédie-Française dans Fanny de Marcel Pagnol et met en scène les solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Elle met en scène en 2017 son premier spectacle en grec moderne, Guerre des paysages, sur des textes de Dimitris Alexakis et Ilias Poulos. Traductrice de l’allemand et du grec ancien, elle a publié de nouvelles traductions de Sophocle, d’Euripide et d’Eschyle aux Solitaires Intempestifs. Elle a récemment traduit cinq pièces de Sophocle pour Gwenaël Morin. De l’allemand, elle a traduit entre autres Heiner Müller, Hanns Eisler, Georg Büchner, Bertolt Brecht et Jakob Michael Reinhold Lenz.

en écho

  • bord de scène
    mercredi 14 octobre à l’issue de la représentation
  • vous aimerez aussi

  • Ulysse de Taourirt
    Une identité hors-sol qui veut s’enraciner.
    26 › 29 janvier 2021
    concert-récit
  • Hamlet
    Maintes fois jouée, la pièce interroge toujours artistes et spectateurs.
    02 › 13 mars 2021
    théâtre
  • Une cérémonie
    Idéalistes fatigués mais bien réveillés.
    30 mars › 02 avril 2021
    théâtre épique
  • Réservez
    13 › 17 octobre 2020
    mar 13 › 
    mer 14 › 
    jeu 15 › 
    ven 16 › 
    sam 17 › 
    Théâtre de la Croix-Rousse — Grande Salle

      1h30

    tarifs

    forfait X-Rousse
    tarifs dégressifs dès 2 spectacles
    places à l'unité
    de 5 à 27€ la place
    tous nos tarifs
    espace presse