Navigation
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya
© Nelly Blaya

Kurt Weill : un antiraciste à Broadway

Afrique du Sud, fin des années 40. Le pasteur Stephen Kumalo part à Johannesburg rendre visite à sa sœur et surtout rechercher son fils, Absalom, qu’il n’a pas revu depuis plusieurs mois. Absalom a sombré dans la criminalité, il a tué par accident le fils d’un planteur blanc. Le pasteur, déchiré par le désir de sauver la vie de son fils, se rend chez James Jarvis, le père de la victime qui ne peut pardonner et réclame la peine de mort.

Lost in the Stars fut composé pour Broadway par Kurt Weill, exilé aux Etats-Unis après avoir fui l’Europe, le régime nazi et son idéologie d’inégalité des races. Ecrite un an avant sa mort, cette pièce, véritable trait d’union entre les comédies musicales américaines et les opéras berlinois, est éminemment politique. Mais loin du didactisme des premières œuvres de Weill, le livret est intensément dramatique. Alternant scènes parlées et songs où se côtoient chanteurs et acteurs, la pièce dénonce les inégalités, le racisme.

Des pères se retrouvent au soir de leur vie orphelins de fils : noir ou blanc, ils sont égaux face à leur condition d’humain. Lost in the Stars est une grande œuvre de Kurt Weill, tant par son livret adapté d’un roman sud-africain que par sa musique. Olivier Desbordes la met en scène pour la première fois en France. Alors que maccarthysme et apartheid semblent pourtant appartenir à l’Histoire passée, Lost in the Stars et ses airs graves – trompettes, bois et percussions – nous obligent à tendre l’oreille sur un rejet de l’autre d’une indestructible actualité.

dates

janvier

tarifs

30 €

21 € + 65 ans, en famille 3 et +, groupe 10 et +

15 € – 26 ans, demandeurs d’emploi

5 € Bénéficiaires du rSa

Tarifs abonnés : de 5 € à 25 €
Je m'abonne à partir de 3 spectacles !

autour du spectacle

Bord de scène
Mercredi 27 mars à l'issue de la représentation

distribution

Composition
Kurt Weill

Livret
Maxwell Anderson d’après Pleure, ô pays bien-aimé d’Alan Stewart Paton

Traduction
Hilla Maria Heintz

Direction musicale
Dominique Trottein

Mise en scène
Olivier Desbordes

Avec
Géraude Ayeva Derman, Yassine Benameur, Sonia Fakir, Dalila Khatir, Christophe Lacassagne, Josseline Michalon, Joël O'Cangha, Jean-Loup Pagésy, Anandha Seethanen, Eric Vignau Et Ensemble instrumental Opéra Eclaté

Scénographie et lumières
Patrice Gouron

Costumes
Jean-Michel Angays

Coproduction
Opéra Eclaté, Orchestre de Dijon-Bourgogne, Centre lyrique Clermont-Auvergne

Chanté en anglais, parlé en français
Durée : 1h45

presse

> Réécoutez 42e Rue , l'émission de Laurent Valière dédiée à la comédie musicale sur France Musique : le programme diffusé dimanche 13 janvier est consacré à "Lost in the Stars" de Kurt Weill

agenda

à l'affiche

mercredi 12 décembre 20h  
jeudi 13 décembre 21h  
vendredi 14 décembre 20h  
lundi 17 décembre 20h réserver
mardi 18 décembre 21h réserver
mercredi 19 décembre 21h réserver
jeudi 20 décembre 21h réserver
vendredi 21 décembre 21h réserver
samedi 22 décembre 19h30 réserver

bientôt

jeudi 13 décembre 19h30  
samedi 15 décembre 16h  
dimanche 16 décembre 15h  
mardi 18 décembre 19h30 réserver
mercredi 19 décembre 19h30 réserver
jeudi 20 décembre 19h30 réserver
vendredi 21 décembre 19h30 réserver
samedi 22 décembre 16h réserver
Chargement en cours...



Rester informé de l'actu du théâtre ?